Le drame de l’hormone de croissance de retour devant la justice  Abonné

Publié le 08/10/2010

Le procès en appel de l’affaire de l’hormone de croissance a débuté lundi à Paris. En première instance, l’ensemble des prévenus avaient été relaxés. Sur les sept médecins et infirmiers entendus en mai 2008, seuls deux prévenus comparaissent à nouveau : Fernand Dray, 88 ans, ancien responsable d'un laboratoire de l'Institut Pasteur et Elisabeth Mugnier, 61 ans, pédiatre à la retraite. Ils sont accusés de « graves fautes d’imprudence et de négligence ». Les autres ne seront rejugés que sur des intérêts civils.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte