Le Dr van Winkelberg sera sans doute bientôt jugé en correctionnel

Publié le 14/09/2010

Le parquet de Paris a requis mardi le renvoi devant le tribunal correctionnel de six membres de l'Arche de Zoé, dont son président Eric Breteau et le généraliste de Castellane, Philippe van Winkelberg soupçonnés d'avoir tenté d'exfiltrer 103 enfants du Tchad vers la France en octobre 2007. Six membres de cette petite association française avaient été arrêtés le 27 octobre 2007 à Abéché au Tchad, région frontalière du Darfour soudanais, alors qu'ils s'apprêtaient à emmener en France 103 enfants. Il s'agissait selon eux de sauver des orphelins du Darfour en proie à la guerre civile. La justice française avait ouvert une enquête qui a conduit à la mise en examen d'Eric Breteau, président charismatique de cette micro-association, pour escroquerie, aide au séjour irrégulier de mineurs étrangers en France et exercice illégal de l'activité d'intermédiaire en vue d'adoption, chefs passibles de dix ans de prison et de 750 000 euros d'amende. Le parquet a également requis le renvoi de sa compagne, Emilie Lelouch, également mise en examen pour ces chefs, ainsi que ceux de deux autres membres de l'association qui avaient été arrêtés au Tchad, le médecin Philippe van Winkelberg et le logisticien Alain Péligat.


Source : legeneraliste.fr