Témoignage

Le Dr Jean-Luc Ribeyrolle, généraliste à exercice spécifique  Abonné

Publié le 16/10/2009

Crédit photo : ©DR

« Il est parfois délicat pour le médecin de dépister et d’annoncer un trouble à une famille lorsque il n’existe pas de structure de proximité pour confirmer ce diagnostic et le prendre en charge », résume le Dr Jean-Luc Ribeyrolle (centre Erdian d’Anglet), à propos de la difficulté du repérage et de la prise en charge du TDAH. Médecin généraliste, lui-même père d’un enfant « hyperactif », il a pu, il y a quelques années, « prendre toute la mesure du manque de structuration du parcours de soin.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte