Le don d’organes en progression en France

Publié le 29/07/2014

Les prélèvements pour dons d'organes ont progressé de plus de 4% l'an passé en France, avec un total de 2.100 prélèvements, contre 2.016 en 2012, selon des chiffres de l'Agence de la biomédecine. Ce sont surtout les donneurs vivants qui expliquent la hausse. Ils ont été 420 l'an passé contre 374 en 2012 et moitié moins dix ans plus tôt (192 en 2003) !

Selon le rapport médical de cet établissement public, les donneurs vivants sont pour la plupart des personnes de la famille ou de l'entourage d'un malade en insuffisance rénale terminale, qui font don d'un rein. Dans des cas plus rares, il peut s'agir du don d'un lobe du foie. L'Agence note parallèlement une progression du nombre des prélèvements sur les personnes décédées "en mort encéphalique" avec 1.627 donneurs l'an passé contre 1.589 en 2012.

L’Agence de biomédecine est actuellement sans directeur général, depuis le départ le 4 juillet d’Emmanuelle Prada-Bordenave.


Source : legeneraliste.fr