Le don de gamètes  Abonné

Publié le 04/02/2011

Ce que dit la loi aujourd’hui

En France, l’anonymat des dons de sperme (environ 7 800 par an) est la règle depuis la création des CECOS au début des années 1970. Les principes généraux du don d’ovocytes (500 par an) ont été fixés dans la loi de bioéthique. Le don doit être volontaire, anonyme et gratuit. Aujourd’hui, les donneurs doivent avoir moins de 45 ans et les donneuses moins de 36 ans. Ils doivent déjà être parents et avoir l’accord de leur conjoint. Quelque 50 000 enfants ont été conçus depuis trente ans grâce à des dons de gamètes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte