Pharmacologie

Le diabète iatrogène n’est plus l’apanage des corticoïdes  Abonné

Publié le 08/04/2011
Au fur et à mesure de l’arrivée de nouvelles molécules sur le marché, les diabétologues voient apparaître des diabètes chimio-induits de plus en plus variés.

Si les corticoïdes, les œstroprogestatifs et certains diurétiques restent les classes thérapeutiques le plus souvent incriminées dans les hyperglycémies iatrogènes, d’autres molécules, d’utilisation plus récente, ont récemment été mises en cause comme l’ont expliqué les Prs Jean François Gautier (Paris) et Pierre Gourdy (Toulouse) lors d’un atelier dédié aux diabètes iatrogènes

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte