Le diabète favorise-t-il les troubles du comportement alimentaire ?

Publié le 29/06/2010

D’après une communication au Congrès américain de diabétologie (Orlando, Floride), près de 40 % des femmes diabétiques de type 1 auraient des troubles du comportement alimentaire de type anorexie ou boulimie. D’où les problèmes d’ajustement d’insuline. Selon le Dr Kathryn Eckert (pédiatre Reno, Nevada), le diagnostic de diabète s’accompagne d’une éducation sur le calcul des calories et la composition des repas. Tout un ensemble d’informations à ingérer qui peuvent catalyser des prédispositions aux troubles du comportement alimentaire, a fortiori dans un contexte de stress et d’environnement familial difficile. Les éléments qui font suspecter des aberrations diététiques sont une hémoglobine glyquée anormalement élevée,

des hospitalisations fréquentes pour acido-cétose, de grandes amplitudes de variations glycémiques et la survenue précoce de complications rénales ou rétiniennes. Les auteurs ont noté que les troubles du comportement alimentaire chez les diabétiques ne sont pas l’apanage des filles mais ce sont elles qui ont été le plus étudiées.


Source : legeneraliste.fr