Céphalées chroniques quotidiennes

Le dérapage de l’automédication  Abonné

Publié le 05/03/2010
Les céphalées chroniques quotidiennes par abus médicamenteux ont un coût. Financier, social et humain.

La France est le seul pays à disposer de recommandations officielles sur l’abus médicamenteux chez les migraineux. Pourtant, selon l’Observatoire des migraines et des céphalées, les céphalées secondaires concernent 7,2 % des patients migraineux vus dans un contexte d’urgence et 20 % de ceux consultant « à froid ». C’est au total 2,5 % de la population générale adulte qui souffrent de céphalées chroniques quotidiennes (soit l’équivalent de la population de la ville de Nice…).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte