Thérapeutiques

Le défi des accès douloureux paroxystiques Abonné

Publié le 25/11/2011
Le défi des accès douloureux paroxystiques


©BURGER/PHANIE

Difficiles à maîtriser, les accès douloureux aigus nécessite un maniement raisonné des antalgiques et une bonne communication avec le patient.

Les douleurs cancéreuses sont sous-médicalisées dans 25 à 60 % des cas. Les accès douloureux paroxystiques surviennent en dépit d’un traitement de fond. Chez un patient ayant des douleurs chroniques d’origine cancéreuse, des accès douloureux transitoires et spontanés peuvent survenir malgré un traitement de fond et ils surviennent sans lien ni avec la dose ni avec le rythme d’administration du traitement de fond. « La définition reste restrictive et théorique » a expliqué le Dr Gisèle Chvetzoff, centre Léon-Bérard, Lyon) D’abord, il faut réévaluer l’équilibre du traitement de fond puis…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte