Le deal des dentistes : doubler les tarifs de soins courants, baisser ceux des prothèses

Publié le 29/11/2013

Les chirurgiens dentistes réclament le doublement des tarifs des soins courants fixés par la Sécu. Extraction, carie, détartrage. Ces soins coûterait alors deux milliards d'euros de plus à la Sécu, ont estimé l'association française dentaire (AFD) et la confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD), lors d'une conférence de presse. Le coût d'une extraction de dent, aujourd'hui fixé à 33 euros par la Sécu, passerait ainsi à 66 euros. Les dentistes formulent cette revendication quelques jours après la publication d'une étude de 60 millions de consommateurs épinglant leurs pratiques tarifaires. Catherine Mojaïsky, présidente du CNSD rappelle que les tarifs de l'assurance maladie n'ont pas bougé depuis 25 ans. Elle assure que c’est pour cette raison que les dentistes compensent avec les prothèses pour maintenir leurs revenus. Ils seraient prêts, selon Catherine Mojaïsky, à baisser les prix des prothèses si les soins courants étaient mieux rémunérés. "Notre objectif n'est pas d'augmenter nos revenus, a-t-elle précisé. Notre objectif est de faire bouger les paramètres de manière à ce qu'on puisse travailler de façon cohérente. Aujourd'hui il y a un certain nombre d'actes que nos confrères refusent de réaliser parce que c'est trop peu payé."


Source : legeneraliste.fr