Prévention thrombo-embolique

Le dabigatran vaut le coût  Abonné

Publié le 29/04/2011
Le nouvel anticoagulant oral approuvé au Canada présente un rapport coût efficacité favorable comparativement à la stratégie actuelle basée sur les AVK ou l’aspirine.

Une analyse médico-économique pointe que le dabigatran, un inhibiteur direct de la thrombine actif par voie orale, a un meilleur rapport coût-efficacité que l’anti-vitamine K de référence. Selon l’étude de l’équipe de SonjaV. Sorensen parue dans Thrombosis et Haemostasis, la comparaison du dabigatran avec la warfarine permet une économie de 4 783 dollars canadiens en moyenne par patient si l’on prend en compte le coût des accidents vasculaires cérébraux évités et l’absence de monitoring biologique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte