Le CISS s’interroge sur la revalorisation du C sans contrepartie

Publié le 21/04/2010

Le CISS, collectif d’associations de patients, ne juge pas illégitime en soi la revalorisation du C (« pourquoi pas, on leur avait promis »), mais trouve que « c’est la méthode qui embarrasse ». Le collectif met en parallèle le coût de cette revalorisation (260 millions d’euros en année pleine) avec la hausse de 2 euros du forfait hospitalier (160 millions d’euros) et les derniers déremboursements (145 millions d’euros). Il regrette aussi qu’en « compensation de cette hausse, aucune garantie de meilleure répartition de leur offre ne leur a été demandée ».


Source : legeneraliste.fr