Le chocolat antidépresseur  Abonné

Publié le 07/05/2010

Une nouvelle étude réalisée à San Diego en Californie montre que les hommes comme les femmes mangent d’autant plus de chocolat que leurs symptômes dépressifs s’aggravent. Soit une preuve supplémentaire de l’association entre humeur et chocolat. Parmi les 1000 sujets étudiés, les plus dépressifs consommaient l’équivalent de 12 onces (soit 360 g) par mois alors que les patients non déprimés en ingéraient 150 g mensuellement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte