Le champ d’Afinitor s’étend au cancer du sein  Abonné

Publié le 09/11/2012

Déjà prescrit dans les tumeurs du pancréas et du rein, Afinitor® (évérolimus) a obtenu une extension d’indication dans le traitement du cancer du sein avancé avec récepteurs hormonaux positifs et HER2/neu négatif, en association avec l’exémestane, chez les femmes ménopausées sans atteinte viscérale symptomatique, dès récidive ou progression de la maladie et précédemment traitées par un inhibiteur non stéroïdien de l'aromatase.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte