Gestation pour autrui

Le CCNE défavorable  Abonné

Publié le 12/05/2010
Après des mois de réflexion et de débats, le Comité consultatif national d’Ethique vient de se prononcer pour le maintien de la loi interdisant les mères porteuses en France

Avant la révision de la loi de bioéthique qui devrait être prochainement votée, le Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE) vient de rendre un avis favorable au maintien de la législation en vigueur depuis 1994, interdisant les « mères porteuses ». Les arguments avancés pour justifier cette décision sont de différents ordres.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte