Pneumopathies à pneumocoques

Le casse-tête de la vaccination Abonné

Publié le 24/02/2012
Le casse-tête de la vaccination


©Phototake BSIP

Entre un vaccin conjugué très immunogène mais confronté au risque d’émergence de sérotypes de remplacement et un vaccin au spectre plus large mais peu efficace dans certaines populations à risque, la vaccination anti-pneumococcique soulève encore de nombreuses interrogations et nécessite des adaptations régulières des stratégies vaccinales.

Responsables de plus de 6 000 décès par an, les pneumonies à pneumocoques restent la première cause de mortalité par maladies infectieuses en France. Et si les efforts de rationalisation des prescriptions d’antibiotique semblent avoir porté leurs fruits, faisant notamment reculer les résistances aux pénicillines (lire encadré ci-contre), l’impact de la vaccination sur l’incidence de ces pathologies reste, en revanche, modéré. Ainsi, pour le Pr Charles Mayaud, (hôpital Tenon, Paris), « si l’efficacité de la vaccination anti-pneumoccocique s’avère bonne sur les infections invasives à…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte