Pneumologie

« Le carnet de suivi BPCO » sous le signe de la coordination  Abonné

Publié le 24/05/2013
Réalisé avec la société de pneumologie de langue française (SPLF), le carnet de suivi de la BPCO veut faciliter l’échange entre les soignants et rendre le patient plus réactif.

« Les patients atteints de BPCO ont des besoins méconnus », a indiqué le Pr Nicolas Roche (Hôtel-Deu, Paris, coordinateur du groupe BPCO de la SPLF). Parmi leurs attentes, ils ne connaissent pas bien les signes des exacerbations, quand et comment faire appel au système de soins et ils ont des lacunes sur les modalités de prise en charge des traitements inhalés. Ils ont aussi besoin de soutien émotionnel car ils peuvent se sentir perdus d’autant que le parcours de soins, bien que formalisé par la HAS est peu lisible.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte