Le cancer, préoccupation numéro un  Abonné

Publié le 03/02/2012

Au plan de la santé publique, c’est l’information marquante de ces dernières années. Pour la première fois, le cancer dépasse les maladies cardiovasculaires pour les causes de décès dans l’Hexagone. Les statistiques portent en réalité sur l’année 2004, mais le BEH (Bulletin épidémiologique hebdomadaire) en fera état le 18 septembre 2007. Presque simultanément, l’Académie de Médecine souligne que la mortalité par cancer décroit, avant que l’Inca n’annonce quelques années plus tard qu’un cancer sur deux guérit désormais.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte