Le cadre du remboursement  Abonné

Publié le 22/10/2010

Depuis 2006, les autorités de tutelle ont décidé du remboursement de l’ostéodensitométrie (ODM) non seulement en prévention secondaire après une première fracture mais aussi en prévention primaire dans le cadre de profils « à risques ». « Schématiquement, on partira du principe fondamental selon lequel une ostéodensitométrie est indiquée dès lors que les résultats de cet examen seront a priori susceptibles de modifier la prise en charge du patient » indique le GRIO.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte