Le bruit gêne un Francilien sur quatre

Publié le 20/03/2009

Les Franciliens se déclarent près de deux fois plus gênés par le bruit à leur domicile que les provinciaux, un sur 4 étant gêné "souvent ou en permanence", selon une étude rendue publique vendredi par l'Observatoire régional de santé d'Ile-de-France. La gêne ressentie est plus importante à Paris qu'en grande couronne "ce qui montre clairement l'effet du degré d'urbanisation", selon l'observatoire. La circulation routière apparaît comme la première source de gêne, en Ile-de-France comme en province, mais aussi le trafic aérien en grande couronne. L'enquête montre également que les Franciliens, en particulier les 18-25 ans, s'exposent davantage à des volumes sonores élevés lors de leurs loisirs que les provinciaux : 15% des Franciliens déclarent utiliser un baladeur au moins plusieurs fois par semaine (contre 6% des provinciaux) et parmi eux, 74% déclarent utiliser leur baladeur une heure par jour ou plus (contre 58% en province). Au total, un Francilien sur 4 déclare avoir déjà ressenti des effets du bruit sur sa santé, selon l'observatoire.


Source : legeneraliste.fr