Alzheimer

Le bexarotène porteur d’espoir  Abonné

Publié le 17/02/2012
Une étude publiée dans la revue Science montre que le bexarotène, médicament utilisé dans les lymphomes cutanés, ferait disparaître rapidement les plaques bêta amyloïdes et améliorerait le déclin cognitif des souris atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Crédit photo : ©PASIEKA/SPL/PHANIE

Le Targretin (bexarotène), traitement per os des lymphomes cutanés, pourrait voir s’ouvrir un nouvel avenir. En effet, des chercheurs de la Case Western Reserve University School of Medicine (Ohio) viennent de montrer que cette molécule, administrée à des modèles de souris Alzheimer, fait disparaître en quelques heures la protéine Beta amyloïde soluble et les plaques amyloïdes dans le cerveau des souris. De plus, le bexarotène a également amélioré la mémoire et le comportement de ces animaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte