L’avis du Pr Anne Vambergue*  Abonné

Publié le 17/12/2010

« Le rôle du médecin généraliste est d’intervenir dès la première consultation prénatale et de doser la glycémie, s’il existe au moins un facteur de risque de diabète gestationnel (DG). Il devait déjà repérer toute femme dont le diabète de type 2 est méconnu, en amont ou dès le début de la grossesse, avec une glycémie à jeun. C’est aussi le médecin généraliste qui assure le suivi sur le long terme de ces femmes qui ont fait un DG et la prévention du DT2. Tous les 1 à 3 ans selon l’importance des facteurs de risque, il prescrira une glycémie à jeu ou une HGPO, au choix.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte