L’avis du Dr Pascale Modai*  Abonné

Publié le 17/12/2010

« Le rapport de l’Anses n’a rien appris aux médecins. Les patients qui pratiquent ces régimes échouent régulièrement dans nos cabinets de consultation. Mais maintenant, les médecins pourront brandir cette mise au point comme référence pour déconseiller à leurs patients ces régimes extrêmes. Malheureusement, la médiatisation du rapport a été trop rapide et les patients sont perdus entre les recommandations de perte de poids et l’annonce des risques associés aux régimes amaigrissants. Ils ne savent plus quoi faire, c’est un peu la cacophonie générale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte