L’avis du Dr Martine François*  Abonné

Publié le 28/10/2011

« Les experts de la SFORL recommandent de privilégier les vasoconstricteurs par voie locale, l'essentiel des effets indésirables et des mésusages étant rapportés avec les formes orales. Cependant, si un vasoconstricteur par voie orale est utilisé, on préfèrera les monothérapies aux associations fixes avec antalgiques ou antihistaminiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte