Douleur

L’avènement du patch  Abonné

Publié le 10/12/2010
En rhumatologie, la voie transdermique est de plus en plus utilisée en thérapeutique. Et la gamme poursuit son développement, avec des patchs à base d’anesthésique et d’antalgique local.

Crédit photo : ©CRISTINA PEDRAZZINI/SPL/PHANIE

« Pour traiter les personnes âgées, les patchs sont particulièrement intéressants : ils possèdent moins d’effets secondaires et améliorent nettement l'observance », avance le Pr Serge Perrot, rhumatologue et médecin de la douleur à l'Hôtel-Dieu (Paris). C’est pourquoi toutes les nouveautés transdermiques sont attendues avec impatience en rhumatologie. Toutefois, le spécialiste s’inquiète également de l’arrivée d’un autre type de nouveauté : les génériques de patchs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte