HTA « blouse blanche »

L’automesure tensionnelle est indispensable  Abonné

Publié le 19/11/2010
Environ 60 % des hypertendus de plus de 70 ans ont une hypertension « effet blouse blanche », c’est-à-dire aggravée au cabinet. Dans ce contexte, impossible de faire l’impasse sur l’automesure tensionnelle pour ajuster correctement les traitements et vérifier leur efficacité.

Crédit photo : ©SPL/PHANIE

L’effet « blouse blanche » se caractérise par une tension artérielle plus élevée au cabinet du médecin que celle mesurée chez soi. Elle est définie par une PA au cabinet, supérieure ou égale à 140/90 mmHg alors que la PA ambulatoire est inférieure à 135/85 mmHg. Or, plus le patient est âgé, plus la probabilité est importante d’avoir un « effet blouse blanche » (50 à 60 % des hypertendus de plus de 70 ans) compte tenu du fait qu’il s’agit d’une conséquence de la perte de la souplesse artérielle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte