L’association AE3M s'inquiète de la disparition des vaccins sans aluminium

Publié le 02/07/2012

L'association d'entraide aux malades de la myofasciite à macrophages (AE3M) a dénoncé, dans un communiqué, le fait que « Les quelques vaccins sans adjuvants aluminiques soient progressivement retirés du marché », déplorant ainsi l'arrêt de commercialisation en début d’année du dernier vaccin sans aluminium contre le tétanos, le Tetagrip (vaccin conjugué contre la grippe et le tétanos) du laboratoire Sanofi Pasteur MSD. « En vaccinant nos enfants, obligation nécessaire pour qu'ils soient admis en collectivité, nous courons le risque d'induire chez eux la myofasciite à macrophages », s’inquiète l'AE3M. La myofasciite à macrophages est une inflammation grave des muscles se traduisant par des douleurs musculaires et articulaires et une forte fatigue. Elle est fortement soupçonnée de se produire chez des personnes génétiquement prédisposées, sous l'effet de l'aluminium contenu dans de nombreux vaccins.

L’AE3M avait déjà protesté contre la suspension du dernier vaccin DT polio sans adjuvant aluminique en 2008 par le même laboratoire.

Les inquiétudes sur le rôle de l'aluminium dans le développement de troubles neurologiques dégénératifs ou de maladies auto-immunes avaient déjà conduit le groupe d'étude de l'Assemblée nationale sur la vaccination à préconiser, en mars denier, un moratoire, en application du principe de précaution.

De son côté, L’Académie de médecine s'est déclarée, le jeudi 28 juin, hostile à tout moratoire, estimant que celui-ci rendrait impossible, sans aucun argument probant, la majorité des vaccinations, alors que des solutions de rechange ne pourraient être prêtes que d'ici cinq à dix ans.

Devant cet état de faits, l’AE3M insiste pour que « l'Etat retrouve ses prérogatives et assure son devoir de vigilance sanitaire, à l'instar de ce qu'il vient de décider vis-à-vis du mercure dentaire ».


Source : legeneraliste.fr