Omégas 3

L'assiette ou la capsule ?  Abonné

Publié le 09/03/2012

En prévention secondaire, une étude récente, SU FOL OM 3* ne retrouve pas de bénéfice cardio-vasculaire à la supplémentation systématique en oméga 3 (et en vitamine D) après un infarctus du myocarde, dans une population dont on ne connait pas les apports de base en acides gras et dont le taux d'évènements cardiovasculaires est faible.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte