Thromboses veineuses

L’aspirine a de la veine  Abonné

Publié le 01/06/2012
L’étude WARFASA montre l’intérêt de l’aspirine en relais des antivitamines K après phlébite idiopathique.

Crédit photo : ©SPL/PHANIE

Chaque année, 10 % des thromboses veineuses idiopathiques récidivent dans les deux ans suivant l’arrêt des anti-vitamines K mais on hésite à poursuivre au long cours le traitement anticoagulant du fait de la lourdeur de la surveillance biologique et de la menace du risque de saignements graves.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte