Jazz

L’art du trio  Abonné

Publié le 08/10/2010

A l’instar de Keith Jarrett, l’une de ses grandes influences, ce pianiste américain naturalisé français possède une qualité rare : la présence, totale, irréfutable. Composante essentielle de cette présence, son toucher est magnifique et son phrasé, d’une conduite infaillible, au dessin contrôlé, atteste d’une confiance en soi et d’un sens de sa propre légitimité. Sans maniérisme aucun ni concessions à l’anecdote, le répertoire (Coltrane, Monk, Davis, Evans, entre autres) est éminemment caractérisé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte