Ostéoporose

L’arrivée des biothérapies  Abonné

Publié le 19/11/2010
Le denosumab, premier anticorps monoclonal dans l’ostéoporose, sera commercialisé en France d’ici quelques mois. Administré tous les six mois, il pourrait être utilisé en première intention et contribuer à améliorer l’observance.

Crédit photo : ©EYE OF SCIENCE/PHANIE

Selon plusieurs études, la moitié des patientes seulement continuerait à prendre leur traitement un an après son initiation et elles disent préférer les traitements à prise moins rapprochée. Le denosumab (Prolia, Amgen), administré en injection sous-cutanée tous les six mois, pourrait donc aider à améliorer l’observance. Cet anticorps dirigé contre le RANK ligand, qui cible la cytokine principale de stimulation des ostéoclastes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte