Sécurité alimentaire

L’ANSES rend son verdict sur les OGM  Abonné

Publié le 26/10/2012
Dans la même journée, le Haut Conseil des Biotechnologies puis les experts de l’ANSES ont confirmé la faiblesse statistique de la fameuse étude Pr Séralini sur les OGM. Mais les deux instances incitent toutefois à conduire des recherches sur le long terme et à mener des travaux sur les cocktails OGM-pesticide avec des financements publics indépendants.

Crédit photo : ©SPL/PHANIE

« Au-delà des critiques déjà émises, la faiblesse centrale de l’étude Séralini repose sur le fait que les conclusions sont insuffisamment soutenues par les données de la publication », a indiqué Marc Mortureux (directeur de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire et de l’Alimentation, ANSES) qui a présenté lundi dernier le rapport d’expertise sur les travaux du Pr Gilles-éric Seralini (université de Caen, Criigen) sur le maïs NK603 et son pesticide associé, le Round-up.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte