Gynécologie

L’année de la contraception  Abonné

Publié le 14/12/2012
De l’accès gratuit à la contraception pour les mineures au déremboursement des pilules de 3e génération, 2012 aura été l’année de la contraception. Une année également placée sous le signe du doute, que ce soit vis-à-vis de la vaccination HPV ou du dépistage du cancer du sein.

François Hollande l’avait inscrit dans son programme, Marisol Touraine en a fait une réalité : avec l'adoption du PLFSS 2013, la gratuité de la contraception pour les 15 à 18 ans et le respect de l’anonymat sont désormais entérinés. Ces mesures, déjà en vigueur dans les centres de planification ou d'éducation familiale, seront étendues aux cabinets libéraux et les jeunes filles pourront consulter un médecin et avoir accès à la contraception sans que cela n'apparaisse sur le relevé de remboursement des parents.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte