L’ancienneté compte  Abonné

Publié le 04/09/2009

Une sous-analyse de l’étude VADT présentée par William Duckworth (Phoenix, Arizona, Etats-Unis.) suggère que le bénéfice de l'intensification du contrôle glycémique est étroitement lié au caractère récent la maladie. Lorsqu’il date de moins de 15 ans, le bénéfice cardiovasculaire d’une prise en charge intensive est incontestable alors qu’il disparaît lorsque la durée du diabète est de 16 à 20 ans. Au-delà de 20 ans, l’intensification du traitement a même un rôle délétère.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte