Lancement d’un vaste programme de recherche sur la SLA

Publié le 13/06/2013

La France va lancer une étude inédite sur 1.000 personnes souffrant de la maladie de Charcot pour tenter de percer les mystères de cette pathologie neurodégénérative. La sclérose latérale amyotrophique (SLA) qui touche de 6.000 à 8.000 personnes dans le pays. L'objectif du projet baptisé Pulse qui commencera à l'automne est de constituer des banques de données, notamment génétiques, pour "aider à mieux définir les causes de la maladie, anticiper son évolution et trouver de nouveaux traitements", explique l'Association pour la recherche sur la sclérose latérale amyotrophique (Arsla) dans un communiqué. "L'évolution de la SLA est très différente d'un patient à l'autre et imprévisible. C'est pourquoi nous devons catégoriser les patients en fonction des différentes formes de la maladie, sachant que certaines touchent à peine 10% d'entre eux", explique le Dr David Devos du CHRU de Lille qui coordonne le projet.


Source : legeneraliste.fr