L’aide médicale à la procréation  Abonné

Publié le 04/02/2011

Crédit photo : ©MAURO FERMARIELLO/SPL/PHANIE

Ce que dit la loi aujourd’hui

L’AMP est réservée aux couples hétérosexuels mariés ou en mesure de prouver deux ans de vie commune.

Comment elle pourrait évoluer

Le projet de loi étend la possibilité de l’AMP aux couples pacsés hétérosexuels. En commission, les députés ont autorisé, contre l’avis du gouvernement, le transfert d’un embryon (mais pas l’insémination) après le décès du père si celui-ci a donné son consentement préalable. Le débat dans l’hémicycle risque d’être houleux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte