L’aide aux aidants  Abonné

Publié le 25/09/2009

C’est la thématique de cette 16e Journée internationale. Les aidants forment une population à risque à part entière : l'accompagnement au quotidien sur de longues années se solde d’un risque réel de décompensation psychique et somatique, avec notamment un risque de dépression 3 fois plus important que dans la population témoin. Comme l’a souligné Florence Lustman, vice-présidente de la Fondation de Coopération scientifique sur la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées (1), « l’idée phare du Plan Alzheimer 2008-2012 est d’améliorer la qualité de vie du couple aidant-malade.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte