RGO

L’âge n’est pas facteur de sévérité  Abonné

Publié le 03/04/2009
La durée moyenne des épisodes de reflux est plus longue chez le sujet âgé mais cela ne semble pas entraîner des lésions oesophagiennes plus sévères selon une étude présentée lors des journées francophones d’hépato-gastroentérologie et d’oncologie digestive (JFHOD 2009, Paris 19-20 mars).

Crédit photo : ©J-F REY/PHANIE

A durée d’exposition acide identique les sujets âgés n’ont pas de lésions oesophagiennes plus sévères. Au contraire ! C’est ce qu’indique une étude rétrospectives multicentrique comparative (Galmiche et al.) réalisée sur deux groupes de patients d’IMC comparables, atteints de RGO, présentée lors des JFHOD. Au total, 88 patients « vieux » de plus de 70 ans (en moyenne 74 +/- 4 ans) et 186 « jeunes » de moins de 70 ans (47 +/12 ans) ont donc bénéficié d’une pHmétrie de plus de 24h pour suspicion de RGO.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte