L’Afssa propose des seuils de PCB pour protéger les femmes enceintes

Publié le 09/04/2010

L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) recommande de favoriser une meilleure protection des femmes enceintes et des jeunes enfants contre les PCB à travers un avis rendu public jeudi. Les PCB ou polychlorobiphényles, produits chimiques potentiellement dangereux, sont un ensemble de 209 substances, qui ont été très utilisés dans les années 70 et sont complètement interdits depuis 1987. Mais ils se sont accumulés dans l'environnement, en particulier dans les sédiments, les rivières et on les retrouve dans les poissons. L'avis publié jeudi vise à définir un taux d'imprégnation des "PCB totaux" dans le sang, en dessous duquel il n'y a pas d'effet pour la santé. L'Afssa définit ainsi une valeur d'imprégnation critique de 700 nanogrammes de PCB totaux par gramme dans le sang pour les femmes enceintes ou susceptibles de le devenir (fillettes et adolescentes incluses), celles qui allaitent et les enfants de moins de trois ans. Pour le reste de la population, elle propose une valeur de 1.800 ng. L'Afssa souhaite que ces valeurs soient utilisées pour faire évoluer la recommandation européenne.


Source : legeneraliste.fr