L’avis du Professeur Brigitte Fauroux, hôpital Armand Trousseau (Paris)

« L’adénoamygdalectomie est le traitement de première intention »  Abonné

Publié le 11/12/2009

Les troubles respiratoires obstructifs du sommeil chez l’enfant sont largement sous-estimés et sous-évalués. Le généraliste doit absolument y penser et, en consultation, rechercher systématiquement l’existence de troubles du sommeil. Le diagnostic se fait dans la majorité des cas sur la clinique ; l’étude du sommeil n’est pas systématique. Un ORL ou un pneumo-pédiatre ayant une expertise dans les SAOS confirmeront le diagnostic.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte