L’activité des généralistes stable depuis dix ans  Abonné

Publié le 16/04/2010

C’est en raison de deux pics épidémiques que le nombre d’actes de généralistes a augmenté de 2,4 % en 2009 : la grippe saisonnière en début d’année et la grippe A à la fin. Mais bon an mal an, « pour les soins de généralistes (qui représentent 5 milliards d’euros remboursés, soit 4 % de l’Ondam), le nombre d’actes est stable à peu de chose près, depuis une dizaine d’années » remarquait cette semaine la CNAMTS en présentant les chiffres définitifs de ses dépenses pour 2009.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte