Accès aux soins

L’acquis de la CMU, le casse-tête des dépassements  Abonné

Publié le 18/12/2009
Au cours de la décennie écoulée, l'accès aux soins a indéniablement progressé grâce aux différents dispositifs législatifs mis en place. Mais les tarifs pratiqués par certains spécialistes inquiètent de plus en plus les pouvoirs publics.

Le 27 juillet 1999, la loi instituant la couverture maladie universelle (CMU) était publiée au Journal officiel. Portée par Martine Aubry, cette loi, entrée en vigueur le 1er janvier 2000, garantit pour la première fois à tous l'accès à une assurance maladie de base. Couplée à la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) qui prend en charge les dépenses non couvertes par le régime général de l'assurance maladie, elle permet aujourd'hui à 1,7 millions de personnes de se soigner via le régime de base, tandis que la CMU-C compte plus de 4 millions de bénéficiaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte