L’accès aux soins au coeur de la Conférence sur la pauvreté qui s’ouvre lundi

Publié le 09/12/2012

Après une conférence sociale au début de l’été, puis la conférence environnementale à la rentrée dernière, le gouvernement a donné rendez-vous aux partenaires sociaux et aux associations pour la conférence de lutte contre l'exclusion. La conférence débute lundi et s'achèvera mardi par un discours de Jean-Marc Ayrault, qui tracera les grandes lignes d'un plan visant à endiguer la pauvreté, dont les associations attendent beaucoup. Cette conférence nationale sera ouverte lundi midi à Paris au palais d'Iéna, siège du Conseil économique, social et environnemental (CESE), par la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, en première ligne, et par la ministre déléguée chargée de la lutte contre l'exclusion, Marie-Arlette Carlotti. Elle réunira plusieurs ministres et de nombreuses associations, qui ont planché, en amont, sur sept thématiques: emploi, accès aux minima sociaux, enfance, surendettement, logement, gouvernance des politiques de solidarité et santé. A l’issue de al Conférence, Jean-marc Ayrault devrait donner sa feuille de route à chacun des ministres concernés par ces différents sujets. Concernant la santé, peut-être s’inspirera-t-il des propositions du groupe de travail "santé et accès aux soins". Son rapport préparatoire rappelle que 16,5% de la population métropolitaine déclarait (en 2008) avoir renoncé à certains soins pour raisons financières au cours des 12 derniers mois. Le document propose d’étendre la CMU et la CMU complémentaire en élevant progressivement le plafond de la CMU-C et en indexant le seuil de la CMU et de la CMU-C sur l'évolution du revenu médian. Il suggère aussi d’offrir des complémentaires de qualité accessibles aux populations à bas revenus. Enfin, il préconise d’expérimenter et développer des lieux garantissant un accès aux soins sans condition pour les grands marginaux et les personnes à la rue.


Source : legeneraliste.fr