L‘académie s’inquiète de l’inobservance

Publié le 22/02/2011

La liste des 77 médicaments sous surveillance émise par l’Afssaps continue d’inquiéter. Réagissant à la fameuse liste, l’Académie de Médecine craint des problèmes graves liés à des arrêts de traitements anarchiques. Lors de la séance du 22 février 2011, l’académie de Médecine s’est dite « préoccupée » par la défiance grandissante pour les médicaments qu’a pu susciter cette liste. « L’arrêt des médicament ou des modifications de traitement peuvent être dangereuses pour la santé de chacun, » a indiqué l’Académie. Elle a reconnu que la liste était un processus d’évaluation et ne remettait pas en cause le bien-fondé des prescriptions. Néanmoins, le Pr Jean-Luc de Gennes (membre de l'Académie nationale de médecine) a réagi : « la présence sur cette liste du Levothyrox (hormone thyroïdienne) est très grave. Ce n’est pas une substance étrangère, son arrêt est dangereux et la justesse de l’équilibration est la seule chose importante » a-t-il souligné.

L’Académie a précisé qu’elle s’était abstenue de tout commentaires sur le Mediator faute d’un dossier exhaustif et du fait des procédures judiciaires en cours. Mais elle a chargé Patrice Queneau de faire « un rapport circonstancié et des recommandations pour qu’une telle affaire ne se reproduise pas ».


Source : legeneraliste.fr