Thérapies complémentaires

L’Académie évalue quatre médecines douces  Abonné

Publié le 15/03/2013
L’Académie de médecine vient de publier un rapport d’évaluation sur l’acupuncture, l’hypnose, l’ostéopathie et le tai-chi. Si ces techniques complémentaires, reconnues par l’AP-HP, peuvent, dans certaines indications, apporter un bénéfice, les académiciens insistent sur le fait qu’elles ne doivent en aucun cas se substituer à la médecine classique.

Acupuncture, hypnose, ostéopathie, Tai-chi… Ces thérapies complémentaires, reconnues par l’AP-HP, apportent-elles un bénéfice pour la santé ? Pour le savoir, l’Académie de médecine vient de brosser la littérature scientifique concernant ces quatre thérapies (dans un rapport rendu public le 6 mars). « Les travaux suggèrent qu’elles pourraient être faiblement efficaces vis-à-vis d’un certain nombre de troubles fonctionnels tournant autour de la douleur », indique le Pr Daniel Bontoux, professeur honoraire de rhumatologie au CHU de Poitiers, et co-auteur du rapport de l’Académie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte