Vaccination

La vaccination anti-rotavirus sur le gril  Abonné

Publié le 10/04/2015
Des données de pharmacovigilance sur la vaccination antirotavirus incitent à la plus grande prudence vis-à-vis du risque d’invagination intestinale aiguë. À ce jour, l’Ansm estime le rapport bénéfice/risque favorable.

Voilà qui risque encore d’ébranler la confiance dans la vaccination. Selon les dernières données de pharmacovigilance de l’ANSM, la vaccination anti-rotavirus serait associée à la survenue d'effets indésirables (EI) graves avec « un taux préoccupant par rapport aux autres vaccins pédiatriques ». Au total, 201 notifications graves ont été recueillies, avec 47 cas d’invaginations intestinales (IIA) aiguës dont deux fatales (tant avec Rotarix® que Rotateq®).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte