La transexualité n’est plus une affection psychiatrique

Publié le 21/09/2009

Le ministère de la Santé a annoncé la sortie de la transexualité de la catégorie ALD 23 (Affections psychiatriques de longue durée). Les caisses d’assurance maladie vont donc prochainement être saisies sur un projet de décret proposant la suppression des « troubles précoces d’identité de genre » des critères d’admission des affections psychiatriques. Roselyne Bachelot qui s’était engagée à cette déclassification de à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie le 17 mai 2009, estime que sa décision "marque ainsi un tournant majeur, l’admission en ALD 23 étant vécue « comme très stigmatisante» par les personnes transsexuelles."

Le ministère de la Santé précise que la prise en charge de ces patients sera désormais assurée dans le cadre du dispositif des affections de longue durée dites « hors liste » (31ème maladie), comme le proposait la Haute Autorité de santé (HAS) le 11 juin 2009. "Il n’y aura donc pas de rupture de prise en charge pour ces patients," insiste le ministère.


Source : legeneraliste.fr