La thalidomide cadrée  Abonné

Publié le 04/03/2011

Quinze mois après la commercialisation de Thalidomide Celgene® en France, l’Afssaps précise que le médicament est bien utilisé et que le plan de prévention des grossesses est respecté.

C’est la majoration du risque de fractures fémorales atypiques sous biphosphonates. La plus large étude parue dans le JAMA montre que le risque absolu est rare (0,13 % par an) et le rapport bénéfices/risques reste favorable puisque le risque de fracture liée à l’ostéoporose est très largement diminué.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte