Si « Le Généraliste » était paru en 1911

La survie après la décapitation

Publié le 30/03/2015

« On a bien des fois parlé des expériences faites sur les guillotinés pour s’assurer si le couperet de l’instrument provoquait une mort instantanée ? Ce que l’on n’a pas dit, c’est que Vulpian eut, à une certaine époque, l’idée, conjointement avec le regretté Dr Félizet, d’injecter du sang artériel dans la tête d’un décapité pour voir si la vie renaîtrait pendant quelques instants sous l’influence de cette injection. Le savant physiologiste fit même ; à cette occasion, construire une canule avec un dispositif spécial.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)