La surchauffe psychique du sport en compétition  Abonné

Publié le 23/02/2018

Les troubles du comportement alimentaire (TCA) concernent 13,5 % des athlètes, à tout âge : anorexie, boulimie, laxatifs, vomissements, restriction hydrique (pour “s’assécher”). L’anorexia athletica, spécifique du sportif, est une perte volontaire du poids dans le but d’améliorer la performance ; elle est moins rapide et sévère que l’anorexie, et moins associée à la boulimie ou aux vomissements.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte